Anvers, vivre-ensemble mais séparément

Anvers immigration judaisme belgiqueGare d'Anvers. Pixabay.

À Anvers, les communautés (flamands de souche, juifs hassidiques, marocains, turcs, asiatiques) se croisent mais ne se mélangent pas. Un reportage réalisé quelques jours après l’attentat islamiste contre le musée juif de Bruxelles à l’été 2014, tandis que la droite nationaliste flamande (N-VA) ne cessait de progresser sur fond d’opposition à l’immigration et à l’Etat fédéral belge.

Article publié dans Causeur n°15 (juillet-août 2014) : Anvers