Six mois après l’attentat, Manchester uni par le déni

Jamie, SDF de Manchester. Photo : Daoud Boughezala.

Six mois après l’attentat islamiste qui a tué 22 spectateurs d’un concert pop, l’ex-bastion industriel du nord de l’Angleterre panse ses plaies. Hipsters, musulmans, retraités et petits Blancs déclassés communient dans un très british unanimisme multiculti. Reportage paru dans Causeur n°52 (décembre 2017) : Manchester

Be the first to comment on "Six mois après l’attentat, Manchester uni par le déni"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*